Traitement de l’impuissance chez l’homme : notre guide médical

Les problèmes d’érection (impuissance) sont très fréquents, en particulier chez les hommes de plus de 40 ans. Il n’y a généralement pas de quoi s’inquiéter, mais vous devriez voir un médecin généraliste si cela continue d’arriver.

Qu’est-ce que l’impuissance ?

L’impuissance est une condition qui affecte constamment la capacité d’une personne d’atteindre ou de maintenir une érection, ou la capacité d’atteindre l’éjaculation. C’est une forme de dysfonction érectile (DE).

Il peut y avoir plusieurs facteurs contribuant à l’impuissance. Il s’agit notamment des troubles émotionnels et physiques. Selon le manuel de Merck, on estime que 50 % des hommes âgés de 40 à 70 ans connaissent un jour ou l’autre des difficultés érectiles. Le risque d’impuissance augmente avec l’âge.

Il a également été noté que les hommes plus instruits sont moins susceptibles de souffrir d’impuissance, probablement parce qu’ils ont un mode de vie plus sain en moyenne.
L’impuissance a souvent un effet négatif sur la vie sexuelle et peut causer du stress supplémentaire, de la dépression et une faible estime de soi.

Comprendre les causes potentielles les plus courantes peut aider une personne à identifier les raisons pour lesquelles elle peut être atteinte de la maladie.

Traitement courant de l’impuissance masculine

Il existe des traitements contre l’impuissance, y compris des médicaments d’ordonnance, des remèdes naturels et des changements de mode de vie.

Médicaments sur ordonnance

Il existe une variété de traitements médicaux qui peuvent être utilisés pour traiter l’impuissance. Les traitements sur ordonnance et autres interventions médicales pour aider à traiter l’impuissance comprennent :

  • sidenafil (Viagra)
  • tadalafil (Cialis)
  • vardenafil (Staxyn, Levitra)
  • remplacement de la testostérone
  • chirurgie des vaisseaux sanguins
  • conseils psychologiques

La crème Vitaros : un traitement qui gagne a être connue


La crème Vitaros contient de l’alprostadil, identique à la prostaglandine E1, qui provoque une vasodilatation des vaisseaux sanguins dans les corps caverneux et une augmentation du flux sanguin des artères caverneuses, entraînant une rigidité pénienne.1

Les études cliniques sur l’efficacité de la crème Vitaros

L’efficacité de l’alprostadil dans le traitement de l’impuissance est bien établie lorsqu’il est administré par injection intracaverneuse ou au moyen d’un bâtonnet transurétral.

Vitaros contient 300 microgrammes d’alprostadil sous forme de crème pour application topique sur le méat du pénis. La crème incorpore un rehausseur de perméation de la peau qui facilite l’absorption de l’alprostadil à travers le gland. Après l’application, le début de l’action est dans les cinq à 30 minutes et l’effet dure 1 à 2 heures après l’application.1

L’efficacité et l’innocuité de la crème Vitaros ont été évaluées dans deux études pivotales de phase III, à double insu et en groupes parallèles chez 1732 hommes âgés de 21 ans et plus ayant des antécédents de DE depuis au moins trois mois. Parmi les participants, 22 % étaient diabétiques, 29 % souffraient de troubles cardiaques, 13 % avaient subi une prostatectomie et 19 % n’avaient pas répondu au sildénafil3.

Après l’évaluation initiale et une période de rodage de quatre semaines, les patients ont été répartis au hasard pour recevoir une crème topique alprostadil (100, 200 ou 300 microgrammes par dose unitaire) ou un placebo à utiliser à domicile, au besoin, pendant 12 semaines. Ils ont rempli un journal de profil de rencontre sexuelle (PMVS) pour consigner les tentatives de rapports sexuels3.

Résultats en matière d’efficacité

Les mesures primaires d’efficacité étaient le changement du score de base à la visite finale dans le domaine de la fonction érectile de l’Index international de la fonction érectile (IIEF) et les réponses à la visite finale pour les questions 2 et 3 du SEP (relatives à la pénétration vaginale et à l’éjaculation, respectivement). La satisfaction des patients a également été évaluée à l’aide du questionnaire d’évaluation globale, où l’on a demandé au patient : « Lorsque vous avez utilisé le médicament à l’étude, avez-vous senti une amélioration de vos érections ? ».3

Dans une analyse intégrée de la population combinée intention de traiter des deux essais, les trois doses d’alprostadil ont produit des améliorations statistiquement significatives des scores de la fonction érectile de l’IIEF (allant de +1,7 à +2,5), par rapport au placebo (-0,7 ; p≤,001 pour toutes les comparaisons). Des améliorations significatives similaires dans la réussite de la pénétration vaginale et des scores d’éjaculation ont été observés pour toutes les doses (p≤.001 pour toutes les doses)3.

La satisfaction des patients a montré une amélioration significative en fonction de la dose par rapport au placebo pour toutes les doses d’alprostadil à 12 semaines : 40% du groupe des 100 microgrammes, 47% du groupe des 200 microgrammes et 52% du groupe des 300 microgrammes ont fait état d’érections améliorées, contre 20% du groupe placebo (p<0,001 pour l’ensemble)3.

Événements indésirables localisés

L’irritation localisée du pénis, y compris la sensation de brûlure, la douleur et l’érythème, était l’effet indésirable le plus souvent observé, mais elle était généralement passagère et d’intensité légère à modérée. Des réactions indésirables (par exemple, des brûlures vaginales) peuvent également survenir chez les partenaires de patients utilisant l’alprostadil topique, de sorte que l’utilisation de condoms en latex est conseillée et doit être assurée pour les rapports sexuels avec des femmes en âge de procréer, enceintes ou allaitantes1,3.

Remèdes naturels contre l’impuissance

Pour ceux qui veulent éviter les médicaments sur ordonnance, il existe une variété de remèdes naturels connus pour aider à traiter l’impuissance.

Quelques remèdes naturels ou alternatifs pour l’impuissance incluent :

  • acupuncture
  • ginseng
  • jus de grenade
  • Avant d’utiliser des remèdes naturels, assurez-vous de consulter d’abord votre médecin.

Changements de mode de vie

Que l’impuissance d’une personne ait une cause physique ou émotionnelle, il existe de nombreux cas où les changements de mode de vie peuvent réduire leur lutte contre la DE.

Ces changements de style de vie et de comportement incluent :

  • fumer et boire moins
  • renforcer la communication dans une relation romantique
  • réduire l’anxiété
  • en faisant plus d’exercice et en suivant un régime alimentaire sain

Prévention de l’impuissance chez l’homme

L’impuissance a un grand nombre de causes, mais il y a encore des mesures que vous pouvez prendre pour aider à la prévenir.

Les méthodes de prévention possibles comprennent :

  • la participation à l’exercice physique, ce qui diminue le risque d’impuissance
  • éviter de fumer, de consommer de la drogue ou de l’alcool.
  • dormir suffisamment
  • suivre un régime alimentaire sain
  • réduire le stress, l’anxiété et la dépression

Les causes connues de l’impuissance chez l’homme

1. Maladies endocriniennes

Le système endocrinien du corps produit des hormones qui régulent le métabolisme, la fonction sexuelle, la reproduction, l’humeur et bien d’autres choses encore.

Le diabète est un exemple de maladie endocrinienne qui peut causer l’impuissance chez une personne. Le diabète affecte la capacité de l’organisme à utiliser l’insuline, une hormone. L’un des effets secondaires associés au diabète chronique est la détérioration des nerfs. Cela affecte les sensations péniennes. D’autres complications associées au diabète sont l’altération de la circulation sanguine et des niveaux d’hormones. Ces deux facteurs peuvent contribuer à l’impuissance.

2. Troubles neurologiques et nerveux

Plusieurs conditions neurologiques peuvent augmenter le risque d’impuissance. Les maladies nerveuses affectent la capacité du cerveau à communiquer avec le système reproducteur. Cela peut empêcher une personne d’avoir une érection.

Les troubles neurologiques associés à l’impuissance comprennent :

  • maladie d’Alzheimer
  • maladie de Parkinson
  • tumeurs du cerveau ou de la colonne vertébrale
  • sclérose en plaques
  • accident vasculaire cérébral
  • épilepsie du lobe temporal

Les personnes qui ont subi une chirurgie de la prostate peuvent aussi subir des lésions nerveuses qui causent l’impuissance.

Les cyclistes de longue distance peuvent aussi souffrir d’impuissance temporaire. C’est parce que la pression répétée sur les fesses et les organes génitaux peut affecter la fonction des nerfs.

3. La prise de certains médicaments

La prise de certains médicaments peut affecter la circulation sanguine, ce qui peut mener à des difficultés érectiles. Une personne ne devrait jamais cesser de prendre un médicament sans la permission de son médecin, même s’il est connu pour causer l’impuissance.

Voici des exemples de médicaments connus pour causer l’impuissance :

  • les inhibiteurs alpha-adrénergiques, y compris la tamsulosine (Flomax)
  • les bêta-bloquants, comme le carvédilol (Coreg) et le métoprolol (Lopressor)
  • les médicaments de chimiothérapie contre le cancer, comme la cimétidine (Tagamet)
  • les dépresseurs du système nerveux central, comme l’alprazolam (Xanax), le diazépam (Valium) et
  • la codéine (que l’on retrouve dans divers médicaments de marque).
  • les stimulants du système nerveux central, tels que la cocaïne ou les amphétamines
  • les diurétiques, comme le furosémide (Lasix) et la spironolactone (Aldactone)
  • inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine ou ISRS (Prozac, Paxil)
  • les hormones synthétiques, comme le leuprolide (Eligard)

4. Affections cardiaques

Les conditions qui affectent le cœur et sa capacité à bien pomper le sang peuvent causer l’impuissance. Sans un flux sanguin suffisant vers le pénis, une personne ne peut pas obtenir une érection.

L’athérosclérose, une condition qui provoque l’obstruction des vaisseaux sanguins, peut causer l’impuissance. L’hypercholestérolémie et l’hypertension artérielle sont également associées à un risque accru d’impuissance.

5. Facteurs liés au mode de vie et aux troubles émotionnels

Pour obtenir une érection, une personne doit d’abord passer par ce qu’on appelle une phase d’excitation. Cette phase peut être une réponse émotionnelle. Si une personne a un trouble émotionnel, cela affecte sa capacité à s’exciter sexuellement.

La dépression et l’anxiété sont associées à un risque accru d’impuissance. La dépression est un sentiment de tristesse, de perte d’espoir ou d’impuissance. La fatigue liée à la dépression peut aussi causer l’impuissance.

L’anxiété de performance peut être une autre cause d’impuissance. Si une personne n’a pas été capable d’obtenir une érection dans le passé, elle peut craindre de ne pas être capable d’obtenir une érection dans le futur. Une personne peut également constater qu’elle ne peut pas obtenir une érection avec un certain partenaire. Une personne ayant une DE liée à l’anxiété de performance peut être capable d’avoir des érections complètes lorsqu’elle se masturbe ou lorsqu’elle dort, mais il n’est pas capable de maintenir une érection pendant les rapports sexuels.

L’abus de drogues comme la cocaïne et les amphétamines peut également causer l’impuissance. L’abus d’alcool et l’alcoolisme peuvent également affecter la capacité d’une personne à atteindre ou à maintenir une érection. Consultez votre médecin si vous soupçonnez que vous avez un problème de toxicomanie.

Que se passe-t-il si je prend un rendez-vous médical pour parler d’impuissance ?

Le médecin ou l’infirmière vous posera des questions sur votre mode de vie et vos relations, ainsi que sur les problèmes que vous pourriez avoir.

Ils effectueront des examens de santé de base, comme la prise de votre tension artérielle. Ils examineront aussi vos organes génitaux pour éliminer toute cause physique évidente.

Si vous avez des symptômes comme le besoin de pisser plus souvent, votre médecin peut aussi avoir besoin d’examiner votre prostate. Il se peut qu’ils aient à examiner vos fesses (examen rectal).

Le traitement des problèmes d’érection dépend de la cause.
Les traitements de la dysfonction érectile sont bien meilleurs qu’auparavant, et le problème disparaît souvent.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*